Loft story, saison 1 - Qu'est devenu Aziz ? (infos)

Publié le par Cyril

  loftvig.jpg

 

L'année 2010 marquera les 10 ans de télé réalité en France. L'occasion pour le site premiere.fr de retrouver d'anciens candidats de la première édition de Loft Story, pour savoir ce qu'ils sont devenus depuis la fin de cette extraordinaire aventure.

 

aziz-loft-sotry-1.jpg

 

Le premier candidat que le site premiere.fr a interviewé est Aziz.... Il a été le premier candidat de télé réalité française a être éliminé par le public. Il s'était retrouvé, ce soir là, sur la scellette face à son copain de jeu Jean-Edouard. On connait tous la suite... Voici donc ce qu'il est devenu :

 

Séries, courts-métrages, publicités… , il semble que vous avez réalisé vos rêves ?

Je continue à faire mes armes. Après le Loft, j’ai décidé de sortir de la lumière en quelque sorte pour me construire. J’ai donc fait le choix de m’écarter pour faire mes armes et acquérir une légitimité dans le monde du 7ème art. Cela ne se fait pas en 2/3 ans. Il faut être patient et surtout il faut bosser. Aujourd’hui je pense qu’on me regarde différemment. Je n’ai pas fait tout et n’importe quoi comme certains. J’ai fait le Loft pour sortir de l’anonymat. Mais il y a beaucoup de gens qui ont des préjugés. En ce qui me concerne, mes choix ont toujours été respectables.

Les fans des premiers jours vous sont-ils restés fidèles ?

Oui il y a un suivi de la part des fans depuis 10 ans. Des gens qui me suivent et me soutiennent et qui sont fiers du chemin que j’ai emprunté.

De quoi êtes-vous le plus fier dans votre carrière ?

De plein de choses mais surtout des choix que j’ai fait (Aziz a en effet guidé sa carrière vers des choix artistiques qui lui correspondent et nous explique qu’il n’a jamais souhaité apparaître et vivre de la presse à scandales) . On ne sait pas de quoi demain sera fait mais j’aurais toujours la tête haute. Après c’est ma vision des choses, ma méthode. Je ne juge pas les gens qui ont un autre concept de choix de vie.

La TV réalité fête ses 10 ans en France. Quel est votre avis sur ce phénomène ?

Il y a eu de tout et n’importe quoi. Des choses intéressantes et des choses pas terribles du tout. Après le Loft, il y a eu la Star Academy sur TF1. ça c’était un très bon concept. Nous on a été les précurseurs. On a participé à la toute première. On n’a rien fait d’extraordinaire. Du coup, ce qui me plaisait dans la Star Ac’ c’est que les candidats, tous inconnus, avaient quelque chose à vendre. Ils montraient leur talent. Il y a également un autre concept qui me plaît Quand j’ai vu la première fois Koh-Lanta j’ai eu envie de la faire. Cela demande de la force physique, mentale et de la stratégie. Il y a aussi des concepts beaucoup moins intéressants. Pour moi, tous les Nice People, Secret Story sont des copiés collés du Loft.

Vous êtes donc l’un des premiers candidats de la TV réalité en France Aviez-vous réalisé à l’époque de l’ampleur que cela allait prendre ?

Franchement non. La chaîne et Endemol ont été agréablement surpris. Je crois que ce qui a fait la réussite du Loft c’est son casting qui était presque parfait. Nous étions les premiers on ne savait pas ce que ça allait donner .

Qu’avez-vous retiré de cette aventure ?

C’était une expérience humaine mais j’avais mon idée derrière la tête, devenir comédien. Quand j’ai été éliminé, je me suis demandé comment la profession allait me voir. C’est très dur de rentrer dans ce milieu. Pour faire des castings, il faut un agent…Je savait qu’en sortant du Loft j’aurais un boulet attaché au pied. A moi de m’en détacher petit à petit et prouver qui je suis.

Ce passage dans Loft Story vous a-t-il collé à la peau ?

Quand je suis sorti sur Loft j’ai préféré ne pas faire tout et n’importe quoi. J’ai peut-être pris moins d’argent que certains mais j’ai respecté mes choix. Les 5 années après le Loft j’ai du me battre. Les gens ne me voyaient que par la TV réalité. Les 5 années suivantes, avec de la détermination et de l’acharnement, ça commence à payer. Aujourd’hui, les gens n’ont plus les mêmes préjugés.

Le referiez-vous ?

Je n’ai pas à en avoir honte. En revanche, avec les données que j’ai aujourd'hui, j’aurais peut-être fait autrement. Pas dans le Loft mais après ma sortie. J’aurais peut-être fait d’autres choix. Et puis quitte à faire une TV réalité, autant faire la première.

Que pensez-vous des nouvelles émissions de TV réalité et des candidats qui font tout pour se faire connaître ?

C’est dommage pour eux. Après, ces personnes ont peut-être un rêve je ne peux pas juger. Mais est-ce une bonne chose de passer dans une TV réalité pour réaliser ses rêves ? Il faut aussi être fort mentalement, patient. Ensuite il faut marquer l’essai. Il ne suffit pas de se montrer dans les magazines people. Moi je préfère faire un article de qualité tous les 2/3 ans que d’apparaître constamment dans la presse à scandales. Je suis plus du côté artistique, c’est plus valorisant je trouve.

Etes-vous resté en contact avec d’anciens candidats de Loft Story ?

Je suis resté en contact avec Julie et Christophe . J’était en tournage cet été à Toulouse donc j’ai pu les revoir. J’ai quelques fois des petits messages de Delphine et plus occasionnellement de Kimy .

Qu’est ce qu’on peut vous souhaiter pour 2011 ?

Le plus important c’est la santé. Etre toujours passionné. La famille est importante aussi, il ne faut pas oublier d’où on vient. La famille permet de garder la tête sur les épaules.

 

L'interview, que vous pouvez retrouver sur le site premiere en cliquant ici, a été réalisée par Melissa Tellaa.

Commenter cet article